Ce mercredi, nouvelle audio entre la FNCA et les Organisations Syndicales de la Branche, des réunions et cellules de crise et des remontées des sections Sneca présentes dans toutes les CR et entités de la Branche.

La FNCA doit adresser ce soir, ou demain matin, une note d’organisation générale pour les CR, qui ne restera cependant qu’une préconisation alors que nous demandons qu’elle ait un caractère de directive, et qu’elle constitue le minimum de ce qui doit être fait pour la santé et la sécurité des salariés.

Nous avons demandé que cette note nous soit communiquée sans délai.

Par ailleurs, la liste des process essentiels (à maintenir) n’est toujours pas connue ce qui nous amène à nous interroger sur la pertinence de l’ouverture des agences, en tout cas à grande échelle et sur des horaires larges. Est-ce bien dans la liste ?

Notre constat, c’est que les CR ne sont toujours pas harmonisées dans leurs pratiques.

Dans nos Caisses les plus réactives, outre qu’elles informent les clients, on voit désormais

  • Pour les sièges, l’éclatement des équipes pour les fonctions essentielles, et le renvoi à domicile d’une partie des effectifs en télétravail.
  • Pour les agences, des horaires d’accueil réduits (2h le matin) avec le rideau (ou sas) fermé et filtrage des demandes pour ne faire entrer que les cas les plus urgents. Dans ce cas, c’est toujours en nombre limité en respectant de sécurité (signalétique pour le respect des 1 m etc…) avec désinfection systématique avant et après. Certains ont reçu du Gel HA, des gants, des masques, des produits désinfectants (alcool ménager…). Les équipes sont réduites de 50%, et tournent à la semaine. Des vigiles sont sollicités.
  • Dans les cas « contact » désinfection rapide des locaux, et mise en quatorzaine des salariés de l’unité

Dans d’autres CR, ce n’est rien ou quasi rien de tout cela

  • Des agences ont continué d’ouvrir comme si de rien n’était, tous les salariés sont encore dans les locaux, les moyens de protection et de désinfection sont inexistants, la communication déficiente…
  • Et les cas « contact » sont peu ou mal gérés (désinfection tardive, envoi des équipes concernées dans d’autres points de vente où ils croisent d’autres collègues, en attendant de revenir le lendemain comme si de rien n’était).

Certes les Pouvoirs publics ne préconisent plus la mise en quatorzaine, mais les règles élémentaires de prudence devraient être la norme… On veut tenir dans la durée et on brûle toutes les cartouches en même temps…

Ces Caisses-là, nous allons les stigmatiser… Ce n’est pas normal… Par ailleurs, celles qui ne s’alignent pas n’auront pas fait tout ce qu’il faut pour répondre aux inquiétudes des salariés et les protéger contre les risques spécifiques liés au virus…

Vous l’avez compris, notre demande est que tout le monde s’aligne sur les plus vertueux, et que demain matin, ce qui est encore partiel (les bonnes pratiques) devienne la généralité

Nous demandons aussi que les équipes présentes sur le lieu de travail soient redimensionnées (1/3 seulement), puisque nous allons constater une baisse de trafic, y compris pour l’accueil des clientèles fragiles. Par contre les équipes dédiées aux Professionnels (au sens large) sont en pleine charge (réponses à apporter à leurs clients) mais tout (ou presque) peut se faire à distance. 

N’hésitez pas à solliciter vos élus et délégués syndicaux, ils sont sur le pont eux aussi…

Enfin en cette période de crise, comme aucun d’entre nous n’en a jamais connu, nous avons besoin d’unité syndicale

Dernière info, merci à l’adhérent JFD, qui nous l’a adressée, la liste des cas permettant un arrêt de travail s’est allongée, c’est ICI

Prochaine audio FNCA, demain 14h