Pas d’audio avec la FNCA, ce jour lundi 23, mais toujours des remontées de la part de nos militants Sneca dans les Caisses Régionales.

Sous la contrainte d’un droit d’alerte exercé par les élus CSE, et la position ferme de l’Inspection du Travail, la Direction du CA d’Ile de France a dû revoir très largement sa copie. Les principales mesures actées sont les suivantes :

  • Accueil en agences : le matin seulement, dispositif rideau ou porte fermés, et les clients ne rentrent qu’1 par 1 – sortie du personnel à 17h et travail sur 4 j 1/2
  • Protocole en cas de suspicion de contamination ou de suspicion : outre les cas eux-mêmes, les cas « contacts (critères = s’être situé à moins d’1m et au moins 15’) sont suivis en coordination entre la Direction ET le médecin du Travail.

Des tas de nouvelles rassurantes nous remontent par ailleurs, et ce soir, le blocage se situe encore en Loire Hte Loire. Pour le Sneca 2 cartons rouges en même temps dans cette CR:

  • On ne peut pas reporter la décision d’ouvrir ou pas une agence, ou son rideau sur les seuls managers. Le DG doit ordonner la fermeture du rideau, et assumer ses responsabilités… Trop facile de se défausser sur celui qui aura ouvert, pour ne pas courir le risque de déplaire…
  • On ne peut pas refuser le télétravail, parce qu’on y est opposé par « principe » car celui-ci doit devenir la norme impérative pour tous les postes de travail qui le permettent (Ministère du Travail)

Par ailleurs, certaines CR réagissent très sainement quand un salarié fait remonter ses craintes du fait de la présence à son domicile d’une personne à risques (voir définition CPAM dans édito d’hier), ou d’un personnel médical, lui-même très exposé. Il en est de même pour les aidants familiaux…Dans tous les cas, signalez-vous à vos managers et votre RH, en même temps qu’auprès de vos élus Sneca.

Ce week-end, l’assemblée nationale a adopté une loi d’urgence sanitaire au champ très large, et donnant aux pouvoirs publics et aux entreprises des pouvoirs élargis.

Sur le plan social, on sait que l’employeur (nos CR) devra conclure un accord avec les OS représentatives pour affecter d’office 6 jours de congés payés, et pourra imposer unilatéralement les jours de RTT, y compris ceux logés dans les Compte-Epargne Temps. Ce débat va commencer dès cette semaine avec la FNCA, nous y reviendrons. De plus, le dispositif d’Activité Partielle (chômage partiel) peut aussi être discuté…

Mais avant tout cela, l’heure est à la sécurité… Protégez vous respectez les gestes barrières

 

Prochaines audios FNCA, ce mardi 24 mars et jeudi 26 mars à 14 h