25 Mars – Un nouveau droit social… mais rien de travers, ni de définitif ???

Pas d’audio avec la FNCA, ce jour

Du coté des CR et entités,  à ce soir, les organisations semblent stabilisées, même s’il subsiste encore quelques écarts, en matière de rythme de déploiement du télétravail, de mise en place des 2 équipes et de leurs rythmes de fonctionnement ( 1j sur 2, 2j sur 5, 1 semaine sur 2…), autant pour les réseaux que pour les sites, hors cas particulier des Prof et Entreprises, et activités essentielles, sur le pont à plein temps.

Les dotations en mesures de protections (gel, gants, panneaux plexi, nettoyage et désinfection…) sont également hétérogènes. C’est souvent fonction des disponibilités des fournisseurs, et de la date de commande.

Nous espérons que plus personne n’est appelé sur son lieu de travail s’il n’a pas une activité précise et une charge de travail à gérer… (Activités non essentielles en période de crise)

REMONTEZ NOUS TOUS CES ÉCARTS, VIA VOS ELUS SNECA…

En ce qui concerne les textes légaux, la situation évolue très vite, et la vérité d’un jour n’est plus forcement celle du lendemain… C’est un maelstrom de textes en tous genres qui défilent…

Un bon point, la MSA a mis à jour son site (la dernière est en date du 25 mars). Retrouvez ces éléments ici :  

Vous nous posez beaucoup de questions sur les durées des arrêts de travail, les indemnités journalières selon les motifs initiaux, et nous ne reprenons pas ici toutes les réponses ici ce soir, car nous voulons les faire valider à la fois par nos juristes, et par la FNCA, en les questionnant demain sur leur lecture.

Cependant, nous attirons l’attention des parents en garde d’enfants. L’arrêt de travail n’est pas du tout garanti au moment des congés scolaires théoriques…

Pour les IJ (indemnités journalières), au plan légal, c’est 90% du salaire. Pour rappel dans l’édito d’hier, nous évoquions le fait que pour le mois de mars, les salaires au CA devraient être généralement maintenus à 100% mais cela ne préjuge en rien de la situation du mois d’avril. Par ailleurs, il ne faut rien attendre de la CCPMA (prévoyance Agrica) sauf à ce qu’une décision exceptionnelle soit prise par le conseil d’administration d’AGRICA »

Les ordonnances prises ce jour en conseil des ministres ont confirmé les dispositions annoncées lors du vote de la loi d’urgence sociale ce dimanche 22 mars, en particulier en matière de congés payés, et RTT. IL est également prévu des possibilités de déroger aux règles actuelles sur le temps de travail (durée maximale de travail hebdo portée à 60h au lieu de 48, et dérogation au repos hebdomadaire et dominical). On ne sait pas encore quel usage en sera fait dans nos métiers, il en est de même pour l’activité partielle (chômage partiel)

Dans un autre registre, nous vous transmettons les consignes et recommandations pour les télétravailleurs. Il s’agit d’une présentation diffusée à CA Franche Comté, et provenant de CATS, qui nous parait relever des bonnes pratiques. (en bas de page)

Pour nos élus, un mot sur la tenue des réunions d’instances du personnel en période de pandémie, privilégiez les réunions à distance, même si c’est pas top : voir ici la position de la CFE, que nous partageons 

Demain jeudi 26 mars, Audio à 14h avec la FNCA, avec une flopée de questions à poser et de positions à tenir,  puis à 17h avec les animateurs de région, et si tout va bien édito a suivre

Le SNECA, et tous ses militants, adressent un réel et sincère message de soutien à l’ensemble des salariés du CA.