Facebook, Microsoft et Crédit Agricole sont les entreprises les plus concernées par l’hameçonnage (« phishing »), selon le rapport annuel de la société de cybersécurité Vade publié cette semaine, qui souligne aussi l’explosion des escroqueries sur les réseaux sociaux (+110%).

Pour la troisième année de suite, Facebook a été la marque la plus usurpée en 2023, avec 44.548 URL (adresses de site) d’hameçonnage uniques (les cybercriminels envoyant souvent des dizaines, voire des centaines ou des milliers de courriels d’hameçonnage contenant le même lien).

Pour Facebook, cela constitue une hausse record de 74% en un an, selon l’étude, qui porte sur les 1,4 milliard de boîtes mails de clients de la société française dans 80 pays. Les usurpations visant le réseau social représentent presque un quart (23%) de toutes les URL de « phishing » en 2023.

Cliquez ici