Réforme de la représentation, émergence du numérique, qualité de vie au travail, la rentrée sociale s’annonce musclée.

« Les organisations syndicales se doivent d’être vigilantes mais il est important de souligner que tous les groupes bancaires signent des accords souvent très majoritaires, ce qui dénote un dialogue social fédérateur, vivace et productif », annonce André-Guy Turoche, directeur des affaires sociales de l’Association française des banques (AFB). Autrement dit, les syndicalistes n’hésitent pas à monter au créneau mais in fine les accords sont signés. S’il fonctionne encore bien, le dialogue social laisse apparaître des tensions sur fond de plans sociaux, restructurations des agences et pression sur les marges.

Cliquez ici