Crédit Agricole SA a besoin de réduire les coûts de sa banque de financement et d’investissement (BFI) mais n’entend pas pour autant y restructurer ses activités, a déclaré Xavier Musca, le directeur général délégué de la banque française, à l’occasion d’un déplacement à Francfort. «Nous n’allons pas annoncer une restructuration, a déclaré Xavier Musca à propos de CA CIB, la BFI du groupe. Nous allons devoir réduire les coûts mais il ne s’agira pas d’une restructuration comme d’autres ont pu l’annoncer», selon des propos rapportés par Reuters. Le dirigeant a rappelé que la banque avait déjà restructuré et largement recentré ses activités de BFI en 2011 et 2012.

Cliquez ici