L’intersyndicale de la filiale française de la banque britannique a eu confirmation que le groupe étudiait différentes options, y compris une cession « totale ou partielle » des activités de banque de détail dans l’Hexagone, qui représentent 3.000 emplois.

Les attaques répétées sur ses agences, en particulier celle des Champs-Élysées, à côté de son siège français, pendant les manifestations des Gilets jaunes, ont-elles contribué au ras-le-bol de la maison-mère à Londres ? Le groupe britannique HSBC mène bien « une revue stratégique » sur ses activités en France. L’intersyndicale FO, SNB, CFTC, CFDT, Unsa et CGT a révélé qu’elle avait été informée, mardi 17 septembre, par le directeur général d’HSBC France, Jean Beunardeau, de « l’ouverture d’une revue stratégique menée par le groupe dont une des options possibles est la cession totale ou partielle de la banque de détail en France », même si « à ce stade, aucune cession du réseau de la banque n’est actée. »

Cliquez ici