La caisse d’épargne du Grand Est a annoncé que 550 emplois seront supprimés d’ici 2022 sur les 3.000 que compte l’entreprise dans la région. Entretien avec Alain Giffard, secrétaire général CFE-CGC et membre du syndicat national de la banque.

Un comité d’entreprise se tient aujourd’hui même à Strasbourg pour décider du sort des employés de la Caisse d’épargne du Grand Est. En tout, 550 emplois sur 3.010 seront supprimés d’ici 2022. Selon Alain Giffard, secrétaire général CFE-CGC et membre du syndicat national de la banque, la digitalisation des services de banque explique cette décision, ainsi que la concentration des emplois administratifs à Strasbourg.

cliquez pour lire