Dans une note, le think tank propose de poursuivre la transformation des instances représentatives du personnel déjà fusionnées en septembre 2017.

Les élus du personnel dans une entreprise doivent disposer de pouvoirs renforcés pour jouer pleinement leur rôle et contribuer à l’intérêt général. C’est l’une des préconisations les plus frappantes contenues dans une note que le think tank Terra Nova a publiée, mardi 11 juin. Le document, d’une dizaine de pages, a été rédigé par l’avocat Jacques Barthélémy et l’économiste Gilbert Cette, coauteurs – depuis une dizaine d’années – de plusieurs ouvrages et rapports qui passent au crible les normes sociales et leurs incidences sur le marché de l’emploi. Aux yeux de ces deux experts, les ordonnances prises en septembre 2017 pour réformer le code du travail vont dans le bon sens, car elles donnent un poids accru aux accords signés à l’échelon des sociétés et des branches – ce qui permet d’adapter les règles aux réalités du terrain. Mais des « imperfections » subsistent.

Cliquez ici