Dans sa dernière évaluation des risques du système financier français, la Banque de France a relevé d’un cran le risque constitué par le niveau durablement bas des taux, qui pèse sur la rentabilité future des banques et complique la gestion actif-passif des assureurs vie.

Ce risque, qui figurait à la troisième place au dernier semestre, arrive aujourd’hui premier ex-aequo avec celui lié à l’endettement des agents non financiers, entreprises et ménages.

Cliquez ici