Après BNP Paribas et Société générale, un appel à la grève est lancé à la BRED. Au-delà des revendications salariales, la profession, percutée de plein fouet par la révolution numérique, s’interroge sur son avenir.

Depuis près de vingt ans, les mots d’ordre de grève se faisaient rares dans les grandes banques françaises, du fait de mobilisations de plus en plus timorées. Mais, ces dernières semaines, au regard de la colère exprimée par les « gilets jaunes », les organisations syndicales de plusieurs enseignes ont exhorté les salariés à débrayer pour tenter d’obtenir des hausses de salaire et pour protester contre leurs conditions de travail.

 

cliquez ici pour lire l’article complet