L’ancien Crédit Lyonnais veut mettre sur pied le principe d’une banque « en continu ». Pour ce faire, LCL casse la logique de régionalisation de ces centres dédiés à la relation client. Sur les neuf centres d’appel existants, cinq vont disparaître à Toulouse, Bordeaux, Nantes, Dijon et Noisy. 254 employés seront repositionnés en agences dans les villes concernées. Les quatre centres restants vont grossir et se spécialiser. 170 recrutements sont prévus, en plus d’un investissement de 6 millions d’euros.

Le LCL entame une vaste réorganisation de ses centres de relation client (CRC). Le quotidien Les Echosa révélé que la banque de détail, filiale de Crédit Agricole SA, allait supprimer cinq centres téléphoniques sur les neuf existants et muscler les quatre restants. « Nous avons présenté le projet au comité économique et social jeudi dernier et nous sommes entrés en phase de consultation. Celle-ci va durer jusqu’à la mi-octobre », nous indique Laurent Fromageau, directeur du développement retail chez LCL.

Juliette Raynal – latribune.fr – le 26 juillet 2019

 

Cliquez ici