Les discussions entre le constructeur automobile et ses trois partenaires bancaires ont débuté. Le groupe récemment constitué veut rationaliser son dispositif en matière de financement, pour passer à une logique plutôt par pays ou par zone, que par marque. Un enjeu de taille pour BNP Paribas, Crédit Agricole et Santander.

Publié le 25 oct. 2021 à 6:40Mis à jour le 25 oct. 2021 à 7:10

Le problème n’a pas échappé aux dirigeants des grands spécialistes européens du crédit à la consommation. La fusion de Fiat Chrysler (FCA) et du groupe PSA qui a donné naissance au groupe Stellantis contraint ses différents partenaires bancaires, les filiales spécialisées de BNP Paribas, Crédit Agricole et de l’espagnol Santander, pourtant concurrents, à cohabiter au moins provisoirement.

Stellantis-veut-remettre-a-plat-ses-partenariats-bancaires-_-Les-Echos
.

[other] Article réservé aux adhérents SNECA. Vous devez vous connecter dans l’espace adhérents pour avoir accès à ce document. Si vous avez perdu votre identifiant ou votre mot de passe, demandez les en écrivant à contact@sneca-nordest.fr
[/membership-content]